Entre Lumière et Ténèbres
Entre Lumière et Ténèbres
Administrateurs : Sora
 
 Entre Lumière et Ténèbres  <3Hors RPG<3  */*Disney*/* 

 A la poursuite de demain

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Sora
Lumière
Voyageur des Mondes
Sora
6352 messages postés
   Posté le 10-12-2017 à 14:58:26   Voir le profil de Sora (Offline)   Répondre à ce message   http://entrelumieretenebre.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Sora   

Blast from the past
Explosion du passé


By Chronique Disney:
Un imagineer est pourtant bien plus que cela puisqu'il est un créateur d'expériences et un conteur d'histoires dans toutes ses phases.
Ce point de départ narratif est à l'origine du titre provisoire et codé du film, 1952, qui reprenait l'année de création de la filiale WED Enterprises nommée à partir des initiales de son propre nom, Walt Elias Disney. Installée à Glendale, cette société participe ainsi à la production de quelques films, au développement de Disneyland ainsi qu'à des manifestations plus temporaires comme l'Exposition Universelle de New York en 1964-65. Elle sera renommée Walt Disney Imagineering en janvier 1986.
Space Mountain (même si la forme du bâtiment de l'attraction américaine est présente dans le film dans un magnifique clin d'œil.)=>Pas vu!!! :'(
Il s'agit uniquement de s'inspirer d'une philosophie perdue dont Walt Disney était le parfait ambassadeur dans les années 50 et 60 : celle qui veut que l'avenir sera meilleur grâce à un progrès technologique qui ne peut mal faire. . Le Maître de l'Animation n'est de la sorte jamais cité même si le spectateur comprend qu'il est omniprésent.
Un hommage assumé à Gustave Eiffel, Thomas Edison, Nikola Tesla et bien-sûr Jules Verne sans oublier l'exposition universelle de Paris de 1889. Ainsi, le film fait le pont entre le Tomorroland imaginé par Walt Disney, présents dans les parcs à thème américains, et Discoveryland, rendant hommage aux grands visionnaires à commencer par Jules Verne et développé lui uniquement à Disneyland Paris.
À la Poursuite de Demain ne s'épargne pas un message politique. Le film veut ainsi remettre sur le devant de la scène une idée oubliée en 2015 après près de huit ans de crise économique et la montée des tensions terroristes et écologiques. Brad Bird souhaite, en effet, rappeler au spectateur la notion d'optimisme. Dans les années 60, et malgré la vision bienveillante que les contemporains en ont aujourd'hui, l'époque n'était pas forcément à l'optimisme béat. La Guerre Froide était plus vive que jamais et avec elle, la menace nucléaire et les dangers qui en découlaient. Et pourtant, les gens restaient persuadés que la technique, la science et le progrès amèneraient un monde meilleur et que leur avenir était entre leur main. C'est avec cet état d'esprit que les grands pionniers de l'informatique comme Steve Jobs ou Bill Gates, une fois devenu adultes, ont donné naissance dans leur garage dans les années 70 à la révolution de l'informatique et plus tard de l‘internet. À la Poursuite de Demain veut que les spectateurs voient la vie et le futur selon la vision du verre à moitié plein plutôt que celle du verre à moitié vide. Être positif en 2015 est bien trop rare et pourtant, c'est quand chacun croit en ses chances et son avenir qu'il a le plus d'opportunités de réussite. Et rien que pour cela, À la Poursuite de Demain est une bouffée d'air frais : une ode aux rêveurs, à l'imagination, aux inventeurs et à tout ceux qui pensent que le monde peut changer pour le mieux...
https://www.chroniquedisney.fr/film/2015-tomorrowland.htm
En fait, à la base, se retrouve un problème de droits sur le mot Tomorrowland qui représente à la fois un des lands des parcs Disney aux États-Unis mais aussi un festival de musique électronique né en Belgique et reconnu mondialement.
À la Poursuite de Demain est une pépite que tout fan de Walt Disney se doit d'aller voir. Non seulement, c'est un hommage aux imagineers mais aussi aux valeurs du papa de Mickey. Mais surtout, c'est un excellent long-métrage qui rappelle à tous que les rêves, l'imagination et la création sont les plus beaux atouts pour l'avenir. Brad Bird signe ainsi un film de science-fiction aussi divertissant qu'exaltant, à la réalisation parfaite et à l'imagerie superbe, mises au service, cerise sur le gâteau, d'une vision qui se fait trop rare actuellement : l'optimisme !
***
Dans la tour Eiffel, une scène du musée de cire montre Gustave Eiffel, Jules Verne, Nikola Tesla et Thomas Edison ensemble dans le bureau du troisième étage. Le musée ne montre en réalité que Gustave Eiffel et sa fille Claire recevant Edison30, mais les quatre hommes ont en commun, en plus de leur époque, une imagination qui les a poussés à élaborer des inventions (réelles ou imaginaires) et ont beaucoup influencé les inventeurs suivants.


Edité le 16-12-2017 à 15:16:34 par Sora




--------------------
Sora
Lumière
Voyageur des Mondes
Sora
6352 messages postés
   Posté le 08-01-2018 à 11:38:10   Voir le profil de Sora (Offline)   Répondre à ce message   http://entrelumieretenebre.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Sora   

Selon HDLP
Les audio animatronics veillent à ce que plus personne n’y pénètre.
***
Et puis il y a la Tour Eiffel ! Mais que viennent-ils faire à Paris, et surtout pourquoi Paris plutôt qu’une autre ville ? Ce qui semblera gratuit à la plupart des spectateurs fera quand même tiqué les fans du parc Disneyland Paris car toute cette phase Paris / Jules Verne / fusée ( je spoile pas, c’est dans la bande annonce ! ) / rétro futur façon steampunk n’est pas sans rappeler notre cher Discoveryland non ? VOIRE Space Mountain ! Vous voyez ?
***
Enfin, dernier détail et pas des moindres à mon sens, la cité de Demain vue de loin, a des airs de château Disney non ? On la voit d’ailleurs utilisée comme tel lors du logo animé Disney en début de film, donc … un référence de plus !
***
Science fiction ou réalisme ?
***
Loin d’être une fable écolo bo-bo, A la poursuite de demain doit vous interpeller et nombre de spectateurs l’ayant vu en sont ressortis avec certes des questions plein la tête mais aussi, une vraie envie de participer à l’amélioration de notre demain. Si chacun travaille en ce sens, à son échelle, même un petit peu, alors l’inconscient collectif évoluera et tendra je l’espère, vers un monde meilleur.
***
Restez optimiste, bougez vous, demain doit être meilleur qu’aujourd’hui.
***
Pourquoi Tomorrowland est il désert ?
Parce que Frank a inventé une machine qui l’a mené à sa perte … Les gens ont arrêté de rêver, d’être optimistes et ont baissét les bras. Le maire de Tomorrowland ( Nicks aka Hugh Laurie ) a donc arrêté les recrutement et la ville s’est peu à peu, vidée d’autant que même les habitant de la cité ont abandonné, comme Franck qui a été banni puisqu’il ne croyait plus en rien.
***
Et c’est quoi cette machine qu’il a inventé Frank ?
Alors, ça s’appelle le Monitor, et ça ouvre des portails directs vers la Terre. Ça évite d’avoir à passer par l’espace en vitesse de fou ou d’emprunter la machine du début du film qui sont tous deux des moyens de transports assez violents. Problème, le Monitor permet de lire le passé mais surtout l’avenir … Et Franck et Nicks ont vu que la Terre courrait à sa perte.

Et donc ?
Et donc, ils ont essayé d’avertir les hommes pour qu’ils se reprennent mais au lieu de cela, ceux-ci ont préféré se complaire dans leur « apocalypse imminente » en l’alimentant à grands coup de pop cultures et de films à ce sujet. en gros, plutôt que de l’empêcher ils l’attendent, fatalistes.
***
Mais au final, j’ai adoré A la poursuite de demain dans la mesure où même si elle est largement édulcorée grâce à la cité de Demain, l’histoire me semble crédible et le message final du film a réveillé l’éternelle optimiste qui sommeille en moi. Il m’a redonné envie de croire en quelque chose.
***
Et puis j’ai aimé avoir une histoire inédite chez Disney ( même si de toute évidence, le peu de succès au box office va finir d’enterrer ce qu’il restait d’audace de ce côté là … ) avec un film qui ne se repose pas sur des super héros ou sur les contes animés qui ont bercé notre enfance et qu’ils ont l’air de se plaire à adapter en prises de vue réelles … Et puis, Tomorrowland ( Discoveryland chez nous ) est mon land préféré à Disneyland Paris. Cet univers rétro futuriste largement abordé dans le film est ce qui me transporte le plus, et me fait rêver ! Donc forcément, A la poursuite de demain était fait pour me plaire !


Edité le 08-01-2018 à 11:48:29 par Sora




--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Entre Lumière et Ténèbres  <3Hors RPG<3  */*Disney*/*  A la poursuite de demainNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum